La vieille corrélation inverse entre actions et obligations a été cassée pendant quelques jours. Un signe de plus de renversement de tendance. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Les marchés actions font couler beaucoup d’encre, mais comme nous vous le disons souvent, l’important, ce sont les marchés obligataires.

Avec la récente correction, il s’est passé quelque chose d’inattendu : les actions ET les obligations ont simultanément baissé.

Sur le graphique ci-dessous, vous voyez en bleu l’indice américain S&P 500 et en rouge le tracker TLT qui suit les bons du Trésor américain à 20 ans.

Depuis début octobre les obligations et les actions chutent en même temps. Entre le 2 et le 10 octobre, les actions ont chuté de 7% et les obligations de 4%.

Ce n’est que dans la séance d’hier que les deux marchés ont pris un chemin inverse.

graphe - S&P 500 - indices - obligaations - actions

 

Ce qui s’est produit entre le 2 et le 10 octobre n’est pas du tout prévu par les manuels des banquiers centraux, les études des grands planificateurs omniscients et la théorie du portefeuille moderne (1).

Au contraire, il est écrit que lorsque les actions baissent les obligations DOIVENT monter.

L’idée est que les investisseurs prennent peur et vont se réfugier dans la sécurité des obligations d’Etat.

Pendant très longtemps c’est ce qui se produisit. A tel point que de nos jours, quelque 400 Mds$ sont gérés automatiquement par des ordinateurs programmés pour appliquer cette théorie.

Seulement, il y a un os avec cette théorie.

Si les taux montent, les obligations baissent. Et si les obligations baissent, ce ne sont plus un refuge.

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.