Les investisseurs ont retenu la croissance des résultats d’Amazon après des années de pertes ou de vaches maigres. Mais 89 fois les bénéfices, est-ce raisonnable ? (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Après Facebook, c’était au tour d’Amazon d’aller au confessionnal des résultats trimestriels. Amazon est l’un des « A » des FANG (Facebook, Amazon, Netflix et Alphabet-Google), son patron Jeff Bezos est l’homme le plus riche du monde et sa capitalisation frise les 900 milliards de dollars… pour le moment.

Amazon a été qualifié par Bill Bonner de « rivière sans retour ». Pendant des années, l’entreprise restait prisée des investisseurs en ne dégageant que des pertes. Mais, surprise, en cet an de grâce 2018, Amazon arrive enfin à gagner de l’argent : 2,53 milliards de dollars précisément, soit 5,07 $ par action.

Après des années de pertes et de maigres profits, les résultats d'Amazon décollent graphique

Source : Bloomberg

Certes, le chiffre d’affaires (52,9 milliards de dollars) a un peu déçu les attentes mais les investisseurs se sont focalisés sur ces 5 $ par action.

Le chiffre d’affaire annexe – celui qui ne vient pas des commissions sur les produits vendus – provient :

  • des services informatiques hébergés (cloud computing) prodigués aux fournisseurs (6,1 milliards de dollars)
  • des clients qui paient chaque mois pour avoir des expéditions plus rapides ou des abonnements à des contenus musicaux ou vidéo (3,4 milliards de dollars)
  • de la publicité (2,2 milliards de dollars)

Par conséquent, les espérances de croissance de résultats reposent sur moins de 25% du chiffre d’affaires.

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.