L’explosion de la bulle des marchés actions n’a finalement pas eu lieu, pas cette fois-ci. La musique continue, les lampions se rallument. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Finalement, ce n’était pas un krach, simplement une consolidation. C’est ce que nous disent aujourd’hui les grands médias et les professionnels des marchés.

Ouf, les investisseurs institutionnels vont pouvoir continuer à jouer avec l’argent des autres.

Risquer sa peau

Dans son dernier livre (*), l’essayiste et ancien trader d’options Nassim Taleb nous explique que nous ne devrions pas accepter de conseils de la part de gens qui n’ont pas d’enjeu aux résultats.

Les enjeux positifs des institutionnels sont connus : commissions sur gain, frais, etc. Mais ils n’ont pas réellement d’enjeu négatif s’ils perdent votre argent. Ils auront peut-être moins de clients, moins d’argent à brasser, ils devront peut-être changer de métier mais ils n’auront pas perdu l’épargne d’une vie. Vous si. Et à 50 ans et plus, ce sera difficile de reconstituer votre stock d’épargne.

Une consolidation, c’est le terme élégant pour dire un petit accident de parcours dans une tendance haussière.

bulle des marchés actions
Attention, volcan !

En réalité, ceux qui ont leur propre argent investi aujourd’hui sur les marchés financiers seraient comme des danseurs autour du cratère d’un volcan. Quelques fumerolles se sont échappées, une petite coulée de lave. Mais la grande éruption mortelle se produira un jour.

Tout simplement parce que les valorisations actuelles des marchés actions sont stratosphériques. Elles reposent sur le crédit gratuit (et la dette infinie) et non pas sur l’économie réelle.

Voici l’allure des bénéfices rapportés aux cours des actions de l’indice américain S&P 500 :


PE Ratio du S&P500

Et voici l’allure de la moyenne des bénéfices sur 10 ans rapportés aux cours de l’indice américain S&P 500 :

Shiller PE Ratio

Source des graphes

Ceux qui jouent l’argent des autres savent très bien qu’ils participent à une bulle mais ils n’y perdront pas leur argent.

Le financement participatif : la VRAIE solution

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.