Le dollar va devenir un peu plus cher et il devrait y avoir aussi un peu moins d’euros gratuits. La grogne va commencer à monter, et pas que sur les marchés financiers. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Jerome Powell, le nouveau maître du dollar, a trouvé que l’état de l’économie américaine était extraordinairement bon. Il augmente à nouveau son taux directeur rendant l’argent de moins en moins gratuit.

Dans les manuels d’économie, il est écrit que les autres monnaies et l’or auraient dû baisser par rapport au dollar. Pour l’euro, c’est l’inverse qui s’est produit : il a légèrement monté. L’or aussi a légèrement progressé, se calant au-dessus de 1 300 $ l’once. Cela, ce sont les réactions à chaud après l’effet d’annonce.

Depuis 1971 et l’avènement du créditisme, l’expérience montre aussi que plus l’argent devient cher à créer, plus le cours des actions baisse. L’indice MSCI World des plus grosses sociétés cotées du monde a commencé à fléchir, confirmant l’expérience (qui diffère quelque peu des grandes théories monétaires).

Création de crédit gratuit par banques centrales du G5 (en bleu) et évolution de l'indice MSCI World (en rouge)

Sur ce graphique, la ligne bleue est prolongée en fonction des intentions affichées par les banquiers centraux.

Mario Draghi, le maître de l’euro, doit d’ailleurs parler des siennes aujourd’hui.

Il n’y a pas d’exemple dans l’Histoire, aussi loin qu’on puisse remonter dans le temps, où la création monétaire ait débouché sur des heureux évènements. Mais cela permet de tromper son monde durant un certain temps.

Et plus les gens sont faciles à tromper, plus longtemps ça marche.

A notre époque, malgré nos prétentions d’éducation des masses, les naïfs sont aussi nombreux que par le passé.

L’arithmétique collectiviste de la France Insoumise

Voici un exemple tout frais, emprunté à la France Insoumise (mais qui nous propose de devenir totalement soumis à l’Etat pour notre plus grand bonheur).

Voici un exemple tout frais, emprunté à la France Insoumise (mais qui nous propose de devenir totalement soumis à l'Etat pour notre plus grand bonheur).

Refaisons le calcul en utilisant les mêmes chiffres.

Selon les chiffres du PIB et de la population retenus par la France Insoumise :

  • En 1981, en moyenne, chaque Français produisait 9 000 €
  • En 2018, en moyenne, chaque Français produit 34 000 €

J’ai arrondi pour ne pas vous noyer dans les détails.

La productivité a été multipliée par 3,7 en 37 ans. Au cas improbable où un sympathisant de la France Insoumise me lirait, cela ne signifie pas que les gains de productivité sont de 10% par an.

Selon les chiffres de prestations sociales et de la population retenus par la France Insoumise…

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.