Trump tire d’autres boulets sur le front de la guerre commerciale. Les marchés financiers risquent quelques dommages collatéraux. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

De nouveaux produits « made in China » devraient être taxés, des produits de consommation surtout, dont les substituts sont difficiles à trouver.

Les rednecks qui ont voté pour le renouveau de la grandeur de l’Amérique vont devoir mettre la main à la poche. Un taux de 10% devrait d’abord s’appliquer sur 200 milliards de dollars de marchandises dont plus de 78 milliards de dollars sont des produits de consommation. Le taux sera ensuite remonté à 25% au 1er janvier 2019.

Jusque-là, la « guerre commerciale » ne s’est pas traduite par un bond significatif des prix à la consommation ; mieux encore, les Américains ne s’en inquiètent pas dans le futur.

graphe anticipation inflation guerre commerciale

On les comprend car finalement les prix à l’importation sont restés sages :

Evolution annuelle des prix à l'importation aux USA

Dans les faits, la hausse du dollar, sous l’effet des hausses de taux directeur de Jerome Powell aux leviers de la Fed, a compensé l’augmentation des droits de douanes.

Tout cela est bel et bon, me direz-vous mais ce sont les affaires des Américains, pas les nôtres. En quoi cela change-t-il notre façon d’investir ?

La déroute de Shanghai

Il me semble qu’il faut prêter attention aux marchés d’actions chinois. Depuis le début de l’année, l’indice composite de Shanghai est en forte baisse : -25,5%.

Et comme le souligne Wolfstreet, à long terme, la Chine a l’air de se « japoniser »… La Bourse chinoise ne s’est jamais remise de 2008.

indice Shanghai graphe guerre commerciale

 

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.