Les taux montent, la dette se fait plus chère et la France vit au-dessus de ses moyens. Il va falloir très vite trouver une vraie solution au chômage. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Le pays le plus taxé au monde ne peut plus entretenir correctement son réseau routier. C’est ce qui figure en noir sur blanc dans le dernier rapport du Conseil d’orientation des infrastructures remis aujourd’hui à la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

La France est une jolie fille qui achète du maquillage à crédit mais ne ressemelle pas ses chaussures.

Le Conseil a LA solution : plus de taxes, plus de vignettes… tout comme la Cour des Comptes qui s’était récemment penchée sur l’immobilier. Dès qu’une administration de notre pays rend un rapport, sa conclusion est invariable : il faudrait plus de moyens, plus de taxes, plus d’emprise de l’Etat sur notre argent et moins de contrôle de notre part de nos revenus.

Où est la limite dans un pays où 56% du PIB est déjà entre les mains de l’Etat ?

Les Français écrasés d’impôts mais la France insolvable

Malgré les propos très optimistes tenus dans les grands medias sur le dynamisme retrouvé de la France et son aura dans le monde, pour les Allemands notre solvabilité ne s’améliore pas. Un article du Welt se fait l’écho d’une inquiétude et diffuse une étude du CEP.

Macron dette france 2017 2018

« Un coup d’oeil à la solvabilité montre que de nombreuses nations vivent au-dessus de leurs moyens. Surtout, l’espoir que la France suscite inquiète sérieusement les économistes ».

Die Welt

Si la Zone euro dans son ensemble paraît saine et stable, « la solvabilité de chacun des pays de l’union monétaire évolue de façon très différente ».

L’étude rappelle quelques principes de base.

La solvabilité s’apprécie comme la capacité à rembourser des emprunts.

Si la dette augmente plus vite que les investissements ou que les investissements déclinent, un pays consomme son capital et sa note de crédit s’abaisse.

Le CEP a classé les pays selon ces principes. Chypre, l’Italie, la Grèce, la Slovénie et la Lettonie sont en queue de peloton. Mais juste derrière, on trouve la France.

« Depuis 2014, la solvabilité de la France décline à nouveau. »

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.