Le marché baissier des obligations américaines se confirme. Il va mettre en danger tout le système d’argent factice et votre épargne. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Tout en haut de ma liste des héros de notre époque, il y a Edward Snowden, ancien employé de la CIA, qui a révélé les programmes de surveillance des citoyens des services secrets américains et britanniques. Son « seul objectif est de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui », a-t-il publiquement déclaré. Traqué par le gouvernement de son pays, il a trouvé asile en Russie.

Un peu en dessous dans ma liste se trouve Bill Gross, l’ancien gérant du plus gros fonds obligataire au monde. Bill Gross a démissionné en septembre 2014 après 43 ans de bons et loyaux services. Mohammed El Erian, le co-fondateur, l’avait précédé en janvier. Ces deux gérants estimaient que les manoeuvres des banquiers centraux les empêchaient d’exercer leur métier honnêtement et les rendaient incapables de rendre leur argent aux investisseurs qui leur faisaient confiance.

Bill Gross préside désormais aux choix d’investissement d’un plus modeste fonds actions de la société Janus Henderson.

Voici un récent tweet :

Bill Gross

Marché baissier des obligations est confirmée aujourd’hui. Tendance long-terme de 25 ans cassée avec les bons du Trésor à cinq ans et à 10 ans.

Comme vous le savez, cher lecteur, dès décembre, nous attirions votre attention sur le marché obligataire.

Le monde est surendetté et ne peut supporter des taux d’intérêt plus élevés.

Tout notre monde repose sur le crédit et donc la dette. Mais tous les systèmes monétaires reposant sur la confiance et le crédit ont un vice inné, une tare dangereuse : le crédit a tendance à gonfler sans limite.

Or le crédit est de la dette.

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.