La plupart des gérants soutiennent que les investissements en actions doivent être faits dans une optique de long terme. Mais les faits démentent ce principe. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Ici à la Chronique, nous estimons qu’un marché baissier a bien commencé. Pour retenir leurs clients qui commencent à hésiter après les piètres performances de 2018, les gérants énoncent un de leurs poncifs préférés : « avec les actions, on est toujours gagnant sur le long terme ».

Hélas, rien n’est plus faux que cette allégation. Voici quelques graphiques que les professionnels des mauvais avis évitent soigneusement de vous montrer.

Supposons que vous soyez un investisseur français ayant acheté des actions du CAC 40 il y a 18 ans. Aujourd’hui encore vous n’auriez pas remboursé vos pertes.

graphique CAC40

Un investisseur allemand n’aurait pas été beaucoup mieux loti.

graphique DAX Allemagne

Ni un Italien.

graphique - FTSE MIB - Italie
Ni un Espagnol.

graphique - IBEX - Espagne

Un épargnant japonais considérerait le suicide.

graphique - Nikkei 225 - Japon

Un épargnant britannique s’en tire un peu mieux mais le pécule de sa retraite sera maigre.

graphique - FTSE 100 - Grande-Bretagne

Pour le moment, un épargnant américain s’en tire encore très bien…

La question est : pour combien de temps ?

Je vous passe les graphiques des marchés boursiers canadiens, chinois… qui démontrent tous la même chose.

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.