La Chronique Agora

  • Méfiez-vous du « droit à l’erreur »
    par Simone Wapler le 17/11/2017 à 12:00

    Le projet de loi sur le "droit à l'erreur" est inepte. C'est la source de l'erreur – la complication inutile et stérile – qu'il faut supprimer. Les marchés actions rebondissaient hier. Sauf en Chine, mais la Chine est loin et on ne parle plus de la Corée du […]

  • Les lignes bougent sur le front inflation-déflation
    par Simone Wapler le 16/11/2017 à 12:00

    Plusieurs signes montrent que l'inflation repart aux Etats-Unis. A court terme, une petite vague de déflation venue de Chine la contre mais la crise monétaire serait pour 2018. Janet Yellen avait raison. Non, cher lecteur, je ne suis pas passée dans le camp de la […]

  • Altice dévisse, victime du créditisme
    par Simone Wapler le 15/11/2017 à 12:00

    Altice s'appuie sur la dette pour conquérir un marché des télécoms très contrôlé par l'Etat -- les résultats ne sont pas au rendez-vous. Il y a moins d'appétit pour la dette sur les marchés financiers depuis quelque temps. Les […]

  • Le crédit se porte bien, mais la dette moins bien
    par Simone Wapler le 14/11/2017 à 12:15

    Un nouveau "flash krach" a été évité de justesse le 10 novembre sur le marché de la dette risquée. La montée des rendements obligataires rend les marchés nerveux. Le Venezuela est enfin en faillite officielle. Mélenchon a perdu son […]

  • Le flash krach au Japon n’a pas (encore) provoqué de séisme
    par Simone Wapler le 13/11/2017 à 12:07

    Le flash krach qui s'est produit au Japon la semaine dernière a ramené de la volatilité sur les marchés. La dette risquée a été particulièrement vendue. Ce jeudi 9 novembre, le Japon a connu un flash krach. Tout commençait très […]

  • Un gros doute sur Internet
    par Simone Wapler le 11/11/2017 à 18:00

    Les nouvelles technologies font irruption dans nos vies... mais finalement est-ce un tel bouleversement ? Etait-ce mieux avant ? Où sont les profits des grandes valeurs internet ? Qu'est-ce qui compte vraiment dans un PIB ? Bill Bonner s'est posé toutes ces […]

Analyse macroéconomique et contrarienne

Qui sommes-nous ?

Difficile de croire que plus de dix ans se sont écoulés depuis que nous avons commencé à écrire La Chronique Agora dans nos bureaux parisiens en 2000

Depuis, beaucoup de choses ont changé. Nous avons assisté au boom puis au krach des dot.com… à une expansion gigantesque du crédit… à la bulle de l’immobilier américain — et son effondrement… sans parler de sommets et de planchers historiques sur les marchés. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la décennie écoulée n’a pas été monotone. Nous avons suivi tous ces événements en aidant nos lecteurs à comprendre notre économie mondialisée — et, nous l’espérons, en leur fournissant parfois matière à rire. En deux mots, nous rédigeons La Chronique Agora tous les jours — gratuitement — pour vous montrer comment bien vivre en ces temps incertains.

Notre but est de faire de chaque édition les 15 minutes de lecture les plus distrayantes de votre journée. Si vous n’êtes pas encore inscrit parmi nos lecteurs, je vous invite à le faire ici même. Ne vous inquiétez pas : c’est 100% gratuit. Nous ne vous demanderons pas votre numéro de carte de crédit. Maintenant, prenons un peu de recul

Ces dix dernières années, les choses ont changé aussi dans les bureaux de La Chronique Agora. La Chronique compte désormais plus de 85 000 lecteurs en France (sans compter les éditions étrangères, publiées en trois langues dans six pays) à qui nous fournissons des perspectives économiques, des analyses sur les marchés mondiaux et des idées d’investissement contrariennes. De la France aux Etats-Unis en passant par l’Argentine, le Nicaragua, l’Inde, le Brésil, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud — et même à l’occasion Dubai, Singapour, Hong Kong, le Cambodge ou la Thaïlande

nos correspondants sont là partout où se déroulent des événements susceptibles d’influer sur vos investissements. Mais… pourquoi devriez-vous écouter ce que nous avons à dire ? Fondée à Paris en 2000, La Chronique Agora a été l’une des pionnières dans l’édition financière sur internet. Depuis le départ, nous avons choisi d’adopter un point de vue honnête et lucide sur les défis que l’économie occidentale — notamment les Etats-Unis — doivent relever, ainsi que les difficultés qui les attendent selon nous. Plus de dix ans plus tard, nous voyons que les inquiétudes dont nous faisions par à nos débuts commencent à émerger. Avec trois livres publiés en France

L’Inéluctable faillite de l’économie américaine , L’Empire des dettes et Le déclin du dollar –, il est facile de trouver des preuves de la justesse de nos prévisions. Nous avons alerté nos lecteurs des bulles nourries par la consommation qui se sont développées aux Etats-Unis. Dès 2004, nous avertissions nos lecteurs de la destruction qui guettait le marché de l’immobilier américain

alors que le reste du marché commençait tout juste à s’intéresser aux subprime et aux produits dérivés. Nous avons sonné l’alarme assez longtemps à l’avance pour que les lecteurs de La Chronique Agora puissent s’y préparer et se protéger. Nous avons également vu venir la hausse de l’or

nous prédisions déjà l’once à 1 000 $ à une époque où elle cotait à peine plus de 300 $. Le baril de pétrole à 100 $ ? Là encore, nous l’avions vu venir de longue date, tout comme l’envolée des matières premières… la crise de la dette européenne… et de nombreux autres événements qui ont bouleversé le paysage économique et financier ces dernières années.

Visiter