Mes convictions, mes engagements

  • Fin de la Zone euro

    Chômage, insécurité, baisse de pouvoir d’achat, dette publique… Au cours des mois qui viennent, notre pays, déjà en déclin, devrait voir sa chute s’accélérer et son rang dans le monde se dégrader. Une catastrophe bancaire majeure n’est pas à exclure — qui pourrait pousser notre pays à sortir de la Zone euro

  • Faillite de la France

    La France est dans le rouge depuis près de 40 ans : de 1974 (élection de Valéry Giscard d’Estaing) à aujourd’hui, la dette française est passée de 21,2% du PIB à 85,3% du PIB.
    Ce sont désormais 1 688,9 milliards d’euros de dette que nous nous traînons… soit plus de 26 000 euros à rembourser pour chaque homme, femme et enfant habitant notre pays.
    Et c’est terrible à dire, mais ce n’est pas le plus grave. Non : ce qui est en train de couler notre pays aussi sûrement qu’un boulet entraîne un corps sous les eaux, ce sont les intérêts sur cette dette.

  • Non à la société sans cash

    Pourquoi une société sans cash serait une menace pour notre vie privée, notre liberté et notre argent et la solidarité au sein de notre société ? Voilà à quoi va ressembler la société française quand cette mesure rentrera en application.

  • Monnaies et banques centrales

    Aujourd’hui nous utilisons des monnaies platoniciennes, contrôlées par les banques centrales.

    Si l’on voulait raconter une histoire accélérée de la monnaie elle serait la suivante :

    Troc -> Dette -> marchandise -> or et argent -> Dette

  • Parasitocratie

    L’instauration de la société sans cash, rêvée par la Parasitocratie politique et financière. La Parasitocratie est une caste qui vit d’une rente, un bénéfice récurrent qui tient à un privilège acquis en faussant la concurrence. Elle met en place des systèmes à dessein compliqués qui la favorisent et qu’elle maîtrise. Si un gouvernement est censé être au service de ses administrés, la Parasitocratie, elle, ne l’est pas.

Non à la société sans cash

Signez notre pétition

France en faillite le site

Visitez notre site

www.france-en-faillite.fr

France en faillite