Vous aimez la bière ? Stockez de l’or, votre pouvoir d’achat de bière augmentera et la retraite venue, vous ne craindrez pas d’avoir la gorge sèche. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

C’est l’enseignement de l’évolution du Gold Beer Ratio suivi par Incrementum : le prix de la bière exprimé en or baisse[i]. Loufoque ? Non, c’est sérieux et vous pouvez en tirer des conclusions très utiles pour votre patrimoine.

A la Chronique, nous vous donnons régulièrement un aperçu des travaux d’Incrementum et de ses deux économistes, Stöferle et Valek, auteurs du rapport In Gold We Trust.

Stöferle et Valek ont la caractéristique d’être des autrichiens-autrichiens. Ils sont de nationalité autrichienne et appartiennent à l’école autrichienne d’économie, qui favorise Hayek, le libéralisme, la concurrence  et la responsabilité plutôt que Keynes, le socialisme et l’interventionnisme étatique.

Leurs rapports sont très intelligibles et sans jargon.

Vous savez que l’inflation des prix n’est que la transmission à l’économie réelle d’une inflation monétaire sans création de richesse correspondante. Mais l’inflation des prix est  un concept théorique difficile à cerner. Chacun a « son » inflation en fonction de son mode de vie. De plus, le mode de vie évolue puisque nous évoluons. L’inflation vue par un étudiant n’est pas celle d’un chef de famille ni celle d’un retraité. Les gens du sud seront moins sensibles à l’évolution des prix de l’énergie que ceux du nord, etc.

Les indices d’inflation des prix ne reflètent donc pas ce que chacun de nous vit. D’autant plus que leur composition est discutable. Ils excluent l’immobilier et les impôts, deux éléments pourtant cruciaux pour notre pouvoir d’achat.

L’inflation n’est qu’une statistique. Ce qui est certain en revanche, c’est que c’est aussi un impôt qui gonfle les recettes fiscales de l’Etat tout en amputant votre pouvoir d’achat. Rappelons que la Banque centrale européenne affiche officiellement un objectif d’inflation (donc d’impôt arbitraire) de 2%.

Un témoin d’inflation fiable

Nos économistes autrichiens-autrichiens ont donc retenu un produit que tout le monde connaît du nord au sud et d’est en ouest : la bière. Chaque année, à l’occasion de la fête d’octobre, ils publient le prix de la bière en or, ce qui nous donne une idée de l’inflation de ce produit…

L’unité retenue est la Maß, qui correspond à une chope bavaroise traditionnelle d’un litre.

Cette année, en euro, le prix de la Maß de bière a augmenté. Il s’établit en moyenne à 11,10 € contre 10,80 € l’année dernière. Soit un taux d’inflation de 2,8% (contre 2,4% l’année dernière).

« Depuis 1950, le rythme moyen annuel de l’inflation de la bière au moment de l’Oktoberfest est de 3,9% », note le rapport.

Même exprimé en or, la bière a légèrement augmenté cette année.

Axe vertical : Litres de bière par once d’or

Graphique ratio bière or

Vous remarquerez que le prix de la bière en or n’a baissé substantiellement qu’à deux occasions : la hausse de l’or des années d’inflation 1975 – 1981 et celle des années 2008 – 2012, consécutive à la crise financière et la crise de la dette en euro.

Une autre façon de voir les choses est de comparer le prix de la bière en euro et le prix de la bière en or.

Graphique prix de la bière et de l'or en euro

La conclusion est implacable : si vous voulez échapper à la hausse de la bière, stockez de l’or.

En langage d’économiste de l’école autrichienne, cela s’écrit académiquement de cette façon :

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.