Héros à dimension tragique, ou charlatan et chasseur de subventions, qui est vraiment Elon Musk, le patron de Tesla crucifié par la SEC ? (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Plutôt que la crise italienne qui couve, je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à Elon Musk, le président déchu de Tesla.

L’ouverture du salon automobile de Paris me fournit un prétexte journalistique…

Salon automobile de Paris - Les Echos
Nombre de nos analystes n’ont jamais cru à Tesla. Bill Bonner non plus.

Bill Bonner le 3 novembre 2017
Jusqu’à présent, Tesla n’a fait que détruire du capital. La société serait valorisée 55 Mds$. Plus tôt dans l’année, Tesla valait plus que General Motors ou Ford. Mais Tesla n’a vendu que 76 000 voitures l’année dernière, contre 10 millions pour GM et tandis que GM a fait 9 Mds$ de profits, Tesla a perdu des millions. Les pertes augmentent : un capital record de 666 M$ a disparu au cours des deux derniers trimestres.

Bill Bonner le 7 novembre 2017
Tesla perd de l’argent de façon assez classique. Elle est dirigée par un personnage charismatique qui siphonne l’argent des investisseurs. Mais son business model n’a pas de sens. Certes, Tesla fabrique des voitures. Mais beaucoup de sociétés disposant de beaucoup plus de savoir, d’argent et de compétences marketing le font également. Il est plus que probable que si Elon Musk a découvert qu’il existait un marché porteur pour ses voitures 100% électriques, les autres constructeurs le lui prendront.

Qu’est-ce que Musk peut faire que les constructeurs automobiles installés ne peuvent pas faire ? La voiture autonome, pensent certains. Dans ce cas, en face de lui, Google. La voiture électrique, estiment d’autres. Alors en face de lui tous les constructeurs automobiles.

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.