Le cancer des taux négatifs s’ancre dans le système monétaire et financier. Des intérêts négatifs signifient que celui qui prête de l’argent accepte de payer pour avoir l’immense privilège de prêter. (Simone Wapler pour La Chronique Agora)

Voici en l’état actuel des choses les rendements d’emprunt d’Etat à 2 ans.

l’état actuel des choses les rendements d’emprunt d’Etat à 2 ans. l’état actuel des choses les rendements d’emprunt d’Etat à 2 ans.

Comme vous le voyez, même l’Italie a basculé en territoire négatif.

Si vous comptez en 2018 sur le rendement de votre contrat d’assurance-vie en euro pour mettre du beurre dans les épinards, oubliez le beurre (et probablement aussi les épinards).

Ce miracle n’est pas du à un excès d’épargne comme le prétendent quelques benêts.

Ce miracle est dû aux rachats de M. Mario Draghi, les fameux quantitative easing. Le gouverneur de la BCE achète les titres de dettes d’Etat aux institutionnels et remet dans le circuit de l’argent (du crédit) tout beau tout nouveau.

Les rachats de la BCE correspondent à 7 fois les émissions de dettes.
Graphique : Emission d’obligations souveraines en Zone euro et QE de la BCE, émissions nettes Achats Rachats de la BCE En Mds$.

Les rachats de la BCE correspondent à 7 fois les émissions de dettes Emission d’obligations souveraines en Zone euro et QE de la BCE

Source : Bloomberg

Mario Draghi met encore 60 Mds€ sur la table tous les mois. Et vous, vous mettez combien sur votre compte épargne ? Vous pensez que votre banquier a besoin de votre argent ?

Pas du tout. Ce système a besoin que vous dépensiez et que vous payez des impôts. Si vous dépensez à crédit, c’est encore mieux.

Faisons une analogie avec l’immobilier. Imaginons que l’Etat construise 60 millions de logements sociaux en un an. Pensez-vous que vous aurez du rendement sur vos investissements en logement locatif l’année suivante ? L’épargne sur la pierre passerait en taux négatifs : il faudrait que vous dépensiez de l’argent pour entretenir des biens inlouables.

Les taux négatifs sont absurdes et ne sont que le résultat d’une planche à billets moderne et sélective qui ne produit qu’une inflation sélective : celle des actifs financiers et de l’immobilier. La première arrange le système financier.

…Lire la suite de l’article de Simone Wapler sur le site de La Chronique Agora.